" Le Gouvernement s’est saisi de la question du stockage de l’eau en révisant l’instruction du 4 juin 2015 établissant les règles de financement par les agences de l’eau de projets de stockage d’eau. Cependant, à ce jour, les attentes de nos agriculteurs sont loin d’être satisfaites. En effet, le projet d’instruction ne permet aucunement de lever les freins actuels au développement d’ouvrage dit de “ création de ressources ”.

La profession agricole réclame l’aide et l’accompagnement des agences de l’eau dans leurs projets de stockage, qu’ils relèvent de prélèvement de substitution ou de création de ressources nouvelles, dans la mesure où cela permettrait de mobiliser des volumes supplémentaires et de répondre ainsi aux nouveaux besoins en eau. De plus, la méthode de calcul des prélèvements en eau est inadaptée. Calculer sur la base de volumes prélevés et non sur celle des volumes disponibles par les débits hivernaux des milieux empêche une prise en compte de la potentialité des milieux en période hivernale et oblige, par ailleurs, à tenir compte des arrêtés de restriction en période estivale entraînant de facto une baisse des volumes prélevables. Face aux épisodes de sécheresse et de canicule récurrents qui frappent le territoire national, il est indispensable d’anticiper les conséquences du changement climatique pour l’avenir de notre agriculture. Le retard pris par la France en matière d’irrigation est inquiétant. Entre 2003 et 2013, la surface équipée pour l’irrigation dans notre pays a stagné alors que la moyenne européenne a progressé. Alors qu’en moyenne en Europe, 13,4 % des terres agricoles utiles sont irriguées en eau, en France, 6 % seulement de ces terres le sont. On ne peut blâmer les agriculteurs qui sont conscients des efforts à réaliser pour rendre l’utilisation de l’eau plus économe. En effet, la productivité de l’eau a augmenté de 30 % en vingt ans grâce au progrès technique notamment. La question de la mobilisation de la ressource en eau via le stockage de l’eau est l’une des réponses essentielles pour faire face aux défis climatiques et préserver les équilibres hydrologiques de nos territoires."

La Vendée Agricole

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X