Mercredi, la sénatrice Annick Billon participait à la présentation au sénat de la candidature Unesco de la baguette de pain française.

Annick Billon a salué les artisans de la Vendée. « Il s’agit d’une formidable occasion de promouvoir nos savoir-faire français. Cette candidature trouve par ailleurs une résonance toute particulière à l’heure où le Sénat débat du projet de loi Pacte et lutte pour le maintien des chambres départementales de métiers et de l’artisanat. »

La candidature est portée par la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie, « un secteur qui se classe au premier rang des entreprises du commerce de détail alimentaire ».

Le dossier est inscrit à l’inventaire national du patrimoine culturel immatériel. « Il appartient désormais au ministre de la Culture, Franck Riester, de choisir avant le 31 mars, le seul dossier qui portera les couleurs de la France à la prochaine session Unesco 2019-2021. »

Ouest France

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X