La sénatrice Annick Billon, présidente de la délégation aux droits des femmes, a déposé, avec ses collègues Maryvonne Blondin (groupe Socialiste et Républicain) et Marta de Cidrac (groupe Les Républicains), une proposition de résolution pour soutenir la lutte contre le mariage des enfants, les grossesses précoces et les mutilations sexuelles féminines. « Il est impératif de renforcer la mobilisation de tous contre ces pratiques dangereuses. L’implication des hommes dans ce combat est nécessaire », indique la sénatrice.

La proposition de résolution, soutenue par 83 sénateurs tous groupes politiques confondus, réaffirme « qu’aucune tradition culturelle ou religieuse ne saurait justifier des pratiques fondées sur la conviction de l’infériorité des filles et sur une conception inacceptable de la société ».

Ouest France

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X