Samedi avait lieu l’inauguration du pôle commerce. Un pôle attractif, pourvu d’un bar tabac, d’une épicerie, d’une pharmacie et d’une place aménagée de parkings.

Le projet

Des locaux flambant neufs aux façades colorées et des commerçants souriants ont accueilli élus et Landais pour une inauguration officielle du pôle commercial, samedi 14 décembre. Le maire, Joël Bret, a rappelé la démarche d’investissement d’envergure entamée depuis dix ans pour répondre au boom démographique. Le pôle s’inscrit dans ce programme : « Regrouper nos commerces pour leur permettre de se développer est devenu une évidence. Certains manquaient de visibilité, d’autres exerçaient dans des locaux vétustes nécessitant des travaux d’envergure pour pouvoir y travailler sereinement et répondre à l’obligation d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite », argumente l’édile.

Une réalisation saluée par Annick Billon, sénatrice de Vendée, rappelant les mesures du Sénat pour redynamiser les centres-bourgs, recentrer les commerces pour une meilleure attractivité. Pour Pierre Berthomé, conseiller départemental : « Des élus à l’écoute des besoins de la population… J’ai vu derrière son comptoir, une pharmacienne radieuse. »

Quel coût et quel financement pour un tel projet ?

Le montant de la construction des commerces s’élève à 751 951 € HT tout compris, financés par des fonds européens à travers le contrat « leader » à hauteur de 28 000 €, par les 50 000 € du pacte de ruralité de la région Pays de Loire et par le Département à hauteur de 9 000 €. Mais aussi 92 165 € financés par les Contrats communaux d’urbanisme, et 55 564 € venant contrat Vendéeterritoire. « Le solde est couvert par un emprunt dont les échéances sont remboursées intégralement par les loyers commerciaux, précise le maire. Ces dépenses et ces recettes sont regroupées dans un budget annexe, et elles n’auront donc pas d’incidence sur le budget général de la commune. »

Quant à l’aménagement de la place Simone-Veil, il s’élève à 308 678 € HT, financés par le solde du Contrat communal d’urbanisme du Département, soit 32 835 €, par 138 103 € du fonds de concours de la communauté de communes du Pays des Achards et par des fonds communaux à hauteur des 137 740 € restant.

Que pensent les commerçants ?

Isabelle la pharmacienne est aux anges. Ce nouveau local, elle l’attendait depuis des années. Proche du cabinet médical, elle en tire bénéfice. « L’espace vente est quatre fois plus spacieux qu’avant. C’est lumineux et accueillant, sourit-elle. Nous pouvons proposer un plus large choix de produits et nous disposons d’un espace confidentialité pour nos entretiens, nos vaccinations… 

Avec ses préparatrices Marie--Agnès et Justine, elle apprécie ce nouvel espace fonctionnel et agréable agencé par un spécialiste « Mais j’y ai apporté ma touche déco personnelle et les enfants ont aussi leur espace », confie-t-elle en montrant les dessins pour enfants réalisés par Gwendal, son mari. Isabelle ne tarit pas d’éloges pour tous ceux qui ont contribué à cette belle réalisation, « notamment les élus à l’écoute de nos besoins ».

Derrière le comptoir du bar, Nathalie montre aussi un bel enthousiasme. Sortant de locaux vétustes, elle apprécie l’aménagement lumineux et design de son nouveau domaine spacieux « Le bar est très visible et les gens de passage s’arrêtent. Cela devrait s’accentuer, cet été et ils profiteront des terrasses extérieures. » Avec déjà plus de fréquentation, elle a choisi de créer un nouvel emploi « Cela permet une ouverture en continu de 7 h 30 à 19 h 30. »

Dans sa nouvelle supérette, Dorothy a pris ses marques : « J’ai plus d’espace, c’est bien maiil faudra que les gens jouent le jeu d’y venir pour que ça marche. »

 

 

Ouest France

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X