La sénatrice centriste de Vendée Annick Billon demande « la réouverture des centres commerciaux en Vendée ». D’une surface supérieure à 20 000 m² ils sont fermés depuis le 31 janvier dernier en raison de la crise du coronavirus.

« Une décision arbitraire », pour l’élue qui plaide pour des mesures différentes selon les régions. « La fréquentation de ces espaces est sans commune mesure avec ce qui peut exister au sein des grandes agglomérations. » Annick Billon plaide également une « distorsion de concurrence » entre des commerces des galeries marchandes comme les opticiens ou les coiffeurs et ceux de centre-ville.

La sénatrice annonce qu’une délégation de la Galerie Yluim des Sables-d’Olonne sera reçue par le sous-préfet ce jeudi 4 mars : « Je me réjouis de cette annonce, même si je regrette néanmoins que les commerçants de la galerie de La Roche-sur-Yon n’aient pas été associés à cette visite, qui aurait pu être centralisée à la préfecture. La question d’équité se pose aux Sables-d’Olonne comme à La Roche-sur-Yon (…). »

Ouest France

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X