La sénatrice Annick Billon se félicite de l’annonce de l’octroi d’IRM supplémentaires en Vendée, « un ou deux appareils sont attendus sur notre territoire sous-doté au regard de la moyenne nationale. Cela demeure insuffisant et de nouvelles dotations à courte échéance s’avèrent nécessaires pour atténuer la carence inacceptable tant pour les patients que pour les professionnels de santé ».

Le 16 mai, la sénatrice a organisé une conférence à la Roche-sur-Yon, en collaboration avec sa collègue de la Mayenne Elisabeth Doineau, sur le thème « La loi santé répond-elle aux enjeux des territoires ». L’inégal accès aux soins fait partie des préoccupations des professionnels de santé, des élus et des citoyens, « les acteurs doivent unir leurs efforts pour obtenir une juste répartition des moyens en fonction des besoins sur l’ensemble du département de la Vendée. La croissance démographique et la moyenne d’âge sont des éléments importants qu’il convient de prendre en considération ».

Attentive aux problématiques de moyens, la sénatrice rencontrera à nouveau les acteurs de santé et les représentants de l’Agence Régionale de Santé dans un souci de médiation, « l’offre de soins est un enjeu majeur pour lutter contre la fracture territoriale, les patients sont dans l’urgence d’une santé accessible à tous ».

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X