Mme Annick Billon appelle l'attention de Mme la secrétaire d'État, auprès du Premier ministre, chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes sur la situation de SOS femmes Vendée. Cette association vendéenne d'aide aux femmes et aux enfants victimes de violences conjugales assure une écoute téléphonique 24/24, gère un centre d'hébergement et de réinsertion sociale (d'une capacité d'accueil de 20 femmes et enfants), assure des permanences sur différents sites (dont le commissariat des Sables d'Olonne), propose un service de formation/prévention, anime des groupes de paroles. 
Cette association voit sa situation financière se dégrader pour plusieurs raisons. Bien que l'association bénéficie d'une dotation globale de financement, elle n'est toutefois pas suffisante pour couvrir les charges de fonctionnement ; les moyens alloués par les différents financeurs (mairie, communauté de commune, FIPD etc.) tendent à diminuer ; la fin des contrats aidés vont accroître fortement la charge de personnel. 
En conséquence, SOS femme Vendée a été contrainte de diminuer son personnel de nuit. L'association ne sera plus en mesure d'assurer d'ici la fin de l'année un accueil, ni une écoute téléphonique en continu des femmes victimes de violences. 
Alors que le Président a souhaité faire de l'égalité entre les femmes et les hommes la grande cause nationale de quinquennat et qu'il s'était engagé à augmenter les crédits dédiés, elle lui demande quel montant le Gouvernement allouera aux associations d'aide aux femmes victimes de violence et sous quel délai.



lire la suite

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X