Il y a quelques mois l’actrice Adèle Heanel dénonçait les attouchements sexuels dont elle avait été victime, alors qu’elle était encore mineure. Son récit glaçant se concluait par son souhait de ne pas porter plainte contre son agresseur : « la justice nous ignore, on ignore la justice ». Ce désaveu témoigne d’une méfiance, sinon d’une défiance à l’égard du système judiciaire et doit nous interroger. Car en dépit d’évolutions favorables, le parcours des victimes demeure tortueux du dépôt de la plainte à la réponse pénale. Selon les chiffres du Ministère de l’Intérieur, 9 victimes d’agressions sexuelles sur 10 ne déposent pas plainte. La première difficulté est donc au moment même du recueil de la plainte : de nombreuses femmes refusent de porter plainte, car elles ont la conviction que leur témoignage sera discrédité par les services de police. Les violences faites aux femmes et a fortiori sexuelles figurent parmi les seules infractions où le comportement de la victime est questionné. Si des efforts ont été réalisés en professionnalisant l’accueil des victimes, des progrès restent à faire pour former et sensibiliser les policiers et les gendarmes sur ces sujets. A la délégation aux droits des femmes, nous pensons qu’une formation obligatoire devrait leur être dispensée. Par ailleurs, le manque d’anonymat et de confidentialité, souvent constaté dans ces structures rendent peu propice le recueil de la parole, tout comme l’absence de lieux adaptés. Notre délégation avait d’ailleurs proposé, dans son rapport de 2018[1], l’aménagement de salles dédiées. Mais cela implique bien évidemment des moyens. Et nous le répétons régulièrement, ces défaillances sont essentiellement dues au manque de moyens et d’effectifs. Tant que le hiatus persistera entre les annonces du Gouvernement sur la grande cause du quinquennat et la réalité des moyens attribués, les avancées seront marginales.

 

[1] Rapport Prévenir et combattre les violences faites aux femmes : un enjeu de société

La revue du Trombinoscope

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X