Des parpaings érigés en mur et soutenus par quelques planches de bois. Tel est le spectacle qui attendait, dimanche matin, Patricia Gallerneau, députée Modem de la circonscription de La Roche-sur-Yon sud, à son domicile de Talmont-Saint-Hilaire.

La députée vient de recevoir le soutien de la sénatrice Annick Billon. « Je condamne fermement les dégradations commises à son domicile. Je dénonce ces attaques contre les symboles de la République et contre les élus », explique Annick Billon.

« La violence des manifestations de ces dernières semaines est inacceptable. Elles révèlent une dérive dangereuse pour notre démocratie », indique la sénatrice, qui est aussi élue de la commune nouvelle des Sables-d’Olonne.

« Les menaces à l’encontre de parlementaires relèvent avant tout de l’extrémisme. Le dialogue est indispensable pour trouver des réponses adaptées aux revendications, parfois légitimes, qui sont soulevées », poursuit Annick Billon, qui salue également « l’engagement et le travail des forces de l’ordre. »

Ouest France

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X