La sénatrice UDI de Vendée Annick Billon a voté contre le projet de loi sur la bioéthique (adoptée par 153 voix contre 143), qui prévoit notamment l’élargissement du droit à la PMA (procréation médicalement assistée) à toutes les femmes. « Il est regrettable que le gouvernement n’ait pas fait le choix, au vu de son caractère particulièrement polémique, de distinguer un texte entièrement dédié à la PMA d’un autre texte sur les enjeux de bioéthiques plus généraux », déplore la sénatrice.

Elle explique : « […] J’ai considéré que l’élargissement de la PMA et son incidence sur la notion de filiation engendreraient des difficultés nouvelles dont nous n’avons, pour l’heure, pas la maîtrise. J’ai fait ce choix en accord avec mes convictions, avec beaucoup d’humilité et en gardant à l’esprit qu’il s’agit là d’enjeux sociétaux majeurs et déterminants pour notre avenir. Je ne nie pas la légitimité du souhait des couples de femmes ou des femmes seules d’avoir accès à la procréation par ce biais. »

Ouest France

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X