La délégation aux droits des femmes du Sénat s’alarme du sort subi par les femmes ouïghoures au Xinjiang. 

Stérilisation forcée, avortements contraints, viols, humiliations sexuelles… les violences subies par les femmes dans cette région de Chine « évoquent les souvenirs les plus terribles des stratégies de nettoyage ethnique dont l’Europe fut le cadre, il y a quelque vingt-cinq ans, pendant la guerre en ex-Yougoslavie », rappelle la présidente de la délégation aux droits des femmes, Annick Billon. « Ce drame, qui se déroule à des milliers de kilomètres de notre continent, ne saurait nous laisser indifférents. Il nous appelle à la vigilance la plus stricte quand les femmes sont victimes d’une barbarie d’un autre âge, qui fait de leur corps l’enjeu d’une guerre qui ne dit pas son nom ». 

La délégation aux droits des femmes a consacré, le 28 novembre 2019, une table ronde aux violences faites aux femmes dans les territoires en crise, sept ans après un rapport d’information dédié aux violences sexuelles faites aux femmes dans les conflits.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X