Ce mercredi 27 juillet, la sénatrice Annick Billon a interpellé le secrétaire d’État chargé de la mer Hervé Berville sur plusieurs sujets concernant la Vendée, notamment la problématique export à laquelle sont confrontés des producteurs de naissains d’huîtres comme France Naissain. « La France est leader mondial sur le marché des naissains d’huîtres. Notre savoir-faire de qualité est reconnu mais les producteurs ne peuvent répondre à la demande internationale en raison de la lenteur de notre administration et des procédures qu’elle impose ». Le secrétaire d’État, après avoir convenu qu’une simplification s’imposait, s’est engagé à recevoir la sénatrice à la rentrée, avec des représentants de la profession, pour avancer sur les difficultés de cette filière.

À l’occasion de cette audition, initiée par la section « Pêche et produits de la mer » du groupe d’études « Agriculture et alimentation » auquel elle contribue, la sénatrice a également évoqué les quotas de sole, « les pêcheurs, conscients que la ressource est impactée et que des mesures pouvaient s’entendre, demandent cependant une visibilité sur le moyen et long terme pour pouvoir anticiper plutôt que subir ».

À propos du coût du gazole qui a fait partie des débats, « nous avons été entendus puisque le gouvernement a décidé le maintien de l’aide jusqu’au 30 septembre 2022 ».

La section « Pêche et produits de la mer » tiendra une réunion spécifique relative à l’éolien en mer à la prochaine rentrée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X