Embarquons pour 2020

Nouvelle année oblige, je ne puis entamer cette lettre sans vous présenter ou renouveler à toutes et à tous mes meilleurs vœux pour cette année 2020.

Alors que 2018 se clôturait avec le mouvement des Gilets Jaunes, la page 2019 se tourne avec le conflit des retraites. Les mouvements sociaux enlisent notre pays en dépit de ses nombreuses richesses. Des réformes sont nécessaires mais le Gouvernement pêche à nouveau dans la pédagogie, le passage en force a été une nouvelle fois préféré à la nécessaire concertation et les citoyens font bloc. Incendie de Notre-Dame-de-Paris, incendie de l’usine Lubrizol à Rouen, assassinat de 3 policiers à l’hôtel de police de Paris, l’année aura été marquée par des drames, des tragédies. La problématique environnementale est toujours plus considérée, les élections européennes auront pris une teinte verte et les jeunes marchent pour le climat. Nous nous interrogeons encore sur l’impact du Brexit ! Plus proche de nous, en Vendée, le terrible naufrage du canot SNSM, le 7 juin aux Sables d’Olonne, restera gravé à jamais dans la mémoire des vendéens et des marins. À la Roche-sur-Yon, l’annonce brutale de la fermeture de l’usine Michelin revêt un impact tant social qu’économique pour la région et des centaines de familles. Bien que sans commune mesure, ces deux drames m’obligent et je demeurerai mobilisée à leurs côtés.

En 2019, la délégation aux droits des femmes que je préside aura mené un travail important sur les violences faites aux femmes. En parallèle, nous nous sommes également intéressés au football féminin. La discipline gagne ses lettres de noblesse et la coupe du Monde, organisée en France, aura été un succès sportif et populaire. L’égalité entre les hommes et les femmes se joue sur tous les terrains.

L’année 2020 verra le renouvellement de ce qui fait la démocratie de nos communes. Les élections municipales demeurent un rendez-vous important pour l’ensemble des citoyens car il nous concerne au plus proche de nos quotidiens. Cette échéance s’inscrit en parallèle d’un nouvel acte de décentralisation promis par le Président de la République Emmanuel Macron. Cette évolution doit apporter des latitudes aux élus locaux. La France est riche d’une diversité qui admet de supposer des problématiques propres et distinctes. La différenciation est nécessaire pour l’égalité dans les territoires. Cette nouvelle décentralisation annoncée va dans le sens d’une autonomie favorable à l’engagement des citoyens, au même titre que peut l’être la loi relative à l’engagement dans la vie locale et à la proximité de l’action publique. Portée par le Sénat, représentant des territoires, « vigie de la République » pour reprendre les termes du président du Sénat Gérard Larcher, notre institution s’est investie pour enfin définir un statut pour les élus qui œuvrent sur leur temps personnel dans les 35 000 communes de notre France métropolitaine et outre-mer.

Enfin, la Vendée sera à nouveau, en 2020, au centre de la planète Course au large. Le 8 novembre, ils seront 34 à affronter l’Everest des Mers, le Vendée Globe, devant les objectifs du monde entier. 34 bateaux fendront les flots ou s’envoleront grâce à leurs foils, 34 bêtes de course prendront le départ d’une édition à laquelle la technologie ne saura éclipser la part d’aventure qui sous-tend cette mythique circumnavigation. 

Je vous souhaite le meilleur pour 2020, 366 jours d’un bon vent portant vers un avenir enthousiasmant.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X