Mme Annick Billon appelle l'attention de M. le ministre de l'agriculture et de l'alimentation sur la fragilisation du maillage vétérinaire dans les territoires ruraux. 
À la suite de difficultés conjoncturelles et structurelles récurrentes qui tiennent à la nature même de l'exercice vétérinaire en milieu rural, certains cabinets vétérinaires sont en passe de cesser leur activité. 
En effet, la profession s'inquiète du développement d'une « diagonal du vide », qui à l'instar des déserts médicaux et numériques, fragilise actuellement la présence vétérinaires dans les territoires ruraux. 
Force est de constater que la feuille de route relative au « maillage vétérinaire dans les territoires » soutenue par le ministère de l'agriculture apporte des progrès depuis le printemps 2016 certes, mais les effets tardent à se faire sentir pour enrayer le délitement de la présence vétérinaire soignant les animaux d'élevage dans les bassins de vie en zone de rurale. 
Aussi, les vétérinaires attendent des réponses pragmatiques pour garantir l'offre de soins sur l'ensemble du territoire afin d'éviter de nouvelles fermetures dans les mois qui viennent. 
Elle lui demande donc de bien vouloir engager toutes les mesures visant à éviter de créer des déserts vétérinaires dans les départements ruraux en déployant des dispositifs d'urgence pour les cabinets souffrant de difficultés récurrentes.



lire la suite

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X