Mme Annick Billon attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse sur les fermetures de classes prévues à la rentrée 2019-2020. Le projet de loi pour une école de la confiance comporte de nombreux éléments satisfaisants qui visent à une meilleure réussite de nos enfants : mixité sociale, inclusion, scolarisation à partir de 3 ans, renforcement de l'accueil des enfants en situation de handicap… 
La fermeture d'une classe est d'autant plus pénalisante dans les petites écoles car le transfert du nombre d'élèves par classes restantes est plus important. L'école Paul-Émile Victor de Saint-Georges-de-Pointindoux est confrontée à ce problème avec la fermeture annoncée de la quatrième classe, actée malgré un nombre d'élèves suffisant suite à des inscriptions postérieures au recensement académique du 24 mai 2019. À la rentrée 2019, l'école, réduite à trois classes, devrait accueillir trente et un élèves en maternelle, vingt-six élèves en cours préparatoire (CP) et cours élémentaires 1 et 2 et vingt-six élèves en cours moyens 1 et 2. Cette répartition n'est pas en adéquation avec l'école de la confiance et c'est pourquoi elle demande que l'effectif par classe maintenue soit pris en compte dans la décision de fermeture d'une classe en milieu rural.

En attente de réponse du Ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse



lire la suite

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X