Communiqués

Très attentive, depuis le début du confinement, au suivi des politiques publiques de lutte contre les violences intrafamiliales, la délégation aux droits des femmes a entendu, jeudi 16 avril 2020, Adrien TAQUET, secrétaire d’Etat chargé de la protection de l’enfance.
La délégation aux droits des femmes prend acte avec beaucoup d’intérêt des annonces du Gouvernement pour que, dans les circonstances inédites liées au confinement, les femmes victimes de violences puissent appeler à l’aide dans les pharmacies.
Je salue l’initiative conjuguée du gouvernement et de l’ordre des pharmaciens pour permettre aux femmes victimes de signaler dans les officines des violences qu’elles subissent. Le confinement met en danger de nombreuses femmes, nous devons tous être mobilisés pour éviter de nouveaux féminicides.
Je remercie les électeurs qui se sont déplacés malgré le contexte inédit et grave d'une crise sanitaire majeure et salue le report du second tour.
Au lendemain de la journée internationale du droit des femmes, j'ai organisé une table-ronde à laquelle était convié l’ensemble des acteurs impliqués dans le Grenelle des violences faites aux femmes.
La présidente de la délégation aux droits des femmes du Sénat, Annick Billon (UC-Vendée) s’oppose fermement à la proposition visant à légaliser l’assistance sexuelle pour les personnes en situation de handicap.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X