C’est sans doute exceptionnel pour une petite commune d’avoir accueilli le président du Sénat, Gérard Larcher, pour une réunion d’échanges avec les maires de Vendée. Sur l’estrade, il était entouré des sénateurs Annick Billon, Bruno Retailleau et Didier Mandelli ainsi que d’Anne Marie Coulon, présidente de l’association des maires de Vendée, de Jean-Michel Schmitt, de Guy Plissonneau, maire et d’Alain Lebœuf, président du Département. « Aujourd’hui, notre avenir est incertain dans de nombreux domaines : l’aménagement du territoire avec la récente loi climat, notre autonomie fiscale qui se réduit encore. Nous sommes à la manœuvre au quotidien sur le terrain. Alors, parler de liberté communale est utile », dira, en ouverture, Guy Plissonneau. Plus de 200 maires vendéens étaient présents et ont soulevé quelques inquiétudes : la santé, le manque de médecins, la sécurité sur le territoire, la fiscalité locale, la surconsommation des terres agricoles et les contraintes d’urbanisme et des zones artisanales. « Sur cette journée, j’ai pu voir l’esprit d’entreprise de la Vendée et de la solidarité existante », a conclut Gérard Larcher.
Ouest France

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X