Presse

Suite à la table-ronde organisée par la DDF sur la loi prostitution de 2016, le diffuseur allemand Deutsche Welle a sollicité mon éclairage sur l'efficacité de la législation actuelle en France.
Je me réjouis du vote définitif, le jeudi 15 avril 2021, à l'Assemblée Nationale de ma proposition de loi visant à mieux protéger les mineurs des crimes sexuels.
Cinq ans après le vote de la loi Prostitution, la délégation aux droits des femmes a organisé une table-ronde pour évaluer les évolutions et l'application effective de la loi.
Dans une tribune, avec 142 collègues parlementaires de tous bords, du PCF à LR, nous fustigeons un double discours du gouvernement sur la cause de l'élevage bovin. Trois ans après les Etats généraux de l'alimentation, qui devaient poser les bases d'une agriculture durable, ils estiment que le secteur est régi par "une économie de la destruction".
Alors que la loi visant à renforcer la protection des mineurs face aux violences sexuelles est examinée au Parlement, Annick Billon, sénatrice UDI de la Vendée et auteure de cette proposition de loi, rappelle qu'en fixant le seuil de non-consentement à 15 ans, ce texte permet de "mieux protéger les jeunes mineurs des crimes sexuels".
J'apporte mon soutien à l'association des commerçants du centre commercial les Flâneries (La Roche-sur-Yon) et demande la réouverture de l'espace commercial motivée par un protocole exemplaire qu'ils ont élaboré dans cette optique

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X