La semaine dernière, la sénatrice de Vendée Annick Billon, présidente de la délégation aux droits des femmes, a présenté le rapport « Femmes et ruralités : en finir avec les zones blanches de l’égalité ».

« Sur les 181 mesures de l’agenda rural du gouvernement, adopté à l’automne 2019, aucune ne mentionne l’égalité femmes-hommes ni aucune problématique spécifique aux femmes. »

C’est à partir de ce constat que la délégation a mené un important travail en vue de dresser un large tour d’horizon de la situation des femmes dans les territoires ruraux. Soixante-dix recommandations issues du rapport ont été soumises à la ministre chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, Élisabeth Moreno, et le secrétaire d’État chargé de la ruralité, Joël Giraud.

Le rapport (300 pages) issu des travaux dégage plusieurs thématiques majeures, comme les enjeux de mobilité qui « conditionnent l’accès à l’emploi, aux services publics, aux offres de soins », ou encore les problématiques de la jeunesse « contrainte à quitter un cadre familial ou à restreindre ses opportunités scolaires et professionnelles ».

Le rapport pointe aussi les violences faites aux femmes, « plus isolées, moins informées et moins protégées, les femmes subissent plus de violences dans les territoires ruraux ».

Ouest France

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X