Ce jeudi 14 octobre, veille de la journée internationale des femmes rurales, la sénatrice Annick Billon, présidente de la délégation aux droits des femmes, a présenté le rapport « Femmes et ruralités : en finir avec les zones blanches de l’égalité ».

« Sur les 181 mesures de l’agenda rural du gouvernement, adopté à l’automne 2019, aucune ne mentionne l’égalité femmes-hommes ni aucune problématique spécifique aux femmes ». C’est à partir de ce constat que la délégation a mené un important travail en vue de dresser un large tour d’horizon de la situation des femmes dans les territoires ruraux. 70 recommandations issues du rapport seront soumises à la ministre chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes Élisabeth Moreno et le secrétaire d’État chargé de la Ruralité Joël Giraud.

Le rapport issu des travaux dégage huit thématiques majeures :

  • Les enjeux de mobilité qui « conditionnent l’accès à l’emploi, aux services publics, aux offres de soins… » ;
  • Les problématiques de la jeunesse « contrainte à quitter un cadre familial ou à restreindre ses opportunités scolaires et professionnelles » ;
  • Les inégalités d’accès à l’emploi dues à une « très faible mixité de l’offre » ;
  • La promotion de l’entrepreneuriat au féminin ;
  • La poursuite des avancées sociales en faveur des agricultrices ;
  • La difficulté d’accès aux soins, « 13 départements sont quasiment dépourvus de gynécologue médical. Ce constat est d’autant plus déplorable en cette période d’octobre rose » ;
  • Les violences faites aux femmes, « plus isolées, moins informées et moins protégées, les femmes subissent plus de violences dans les territoires ruraux » ;
  • L’accès des femmes aux responsabilités politiques locales.

Parmi les recommandations contenues dans le rapport figurent l’imposition du scrutin de liste paritaire aux élections municipales de toutes les communes ; l’itinérance des points d’accueil et de permanence de services publics et de santé ; développer les actions de prévention et de sensibilisation aux violences sexistes et sexuelles ; faciliter l’accès au permis de conduire…

Une trentaine d’heures d’auditions et de tables rondes, un questionnaire en ligne (plus d’un millier de réponses) et des rencontres sur le terrain, l’ensemble des informations recueillies, pendant 10 mois, par les 8 rapporteurs, issus de chaque groupe parlementaire et représentant la diversité des territoires, a permis la rédaction d’un rapport de plus de 300 pages, consultable sur le site du Sénat :

http://www.senat.fr/espace_presse/actualites/202110/femmes_dans_les_territoires_ruraux.html

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X