Ce mardi 29 juin, la sénatrice Annick Billon a adressé un courrier au Premier Ministre Jean Castex pour réclamer plus de forces de police et de gendarmerie sur la côte vendéenne en été, « au sortir d’une nouvelle période de restriction, les aspirations à une certaine liberté ne doivent pas transformer la côte vendéenne en far-west ».

L’épisode de violences qui a eu lieu aux Sables d’Olonne le week-end dernier est comparable aux excès constatés l’an dernier sur le littoral. À l’occasion de la visite de la sénatrice à Noirmoutier-en-l’Île en début d’année, le maire Yan Balat avait pu lui faire état des incivilités, dégradations et violences vécues sur l’île durant l’été 2020. « La destination France est encore privilégiée cette année, la côte vendéenne va de nouveau attirer les foules. Il est donc nécessaire que des forces de l’ordre suffisantes soient déployées sur notre territoire pour que nous puissions envisager une saison sereine ».

Annick Billon entend ce besoin de respirer pendant les vacances après une année particulièrement difficile pour l’ensemble de la population, « mais cela ne saurait justifier les excès. La présence dissuasive des forces de police et de gendarmerie sera toujours préférable au confinement à l’ombre de personnes qui auront pu commettre des méfaits ».

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X