La sénatrice Annick Billon déplore l’abstention record pour une élection présidentielle. « Les prévisions alarmistes n’ont pas suffi à mobiliser malgré l’importance du scrutin pour l’avenir de notre pays. L’exception vendéenne, qui a voté plus qu’en 2017, constitue une maigre consolation au regard de l’abstention qui ne doit cependant pas être opposée à la légitimité des deux finalistes ».

Annick Billon constate que « la candidate choisie par la Droite et le Centre, malgré un programme cohérent et réaliste, n’a pas réussi à rassembler et à convaincre ».

« Nous avons la chance de vivre dans une démocratie mais cette dernière ne vit que si les citoyens votent. Ne pas voter est un choix : se taire. J’appelle à un sursaut démocratique, chaque bulletin de vote participe à construire un rempart contre l’extrême-droite qui porte des valeurs à l’opposé des miennes. Pour le second tour, il n’y a qu’un seul vote possible : votons Emmanuel Macron ».

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X