Le Sénat, comme d'autres institutions, va marquer le 70ème anniversaire de l'attribution du droit de vote aux femmes.
On mesure l'évolution, trop lente sans doute, depuis le jour où des Vendéennes engagées dans la Résistance telles que Hélène de Suzannet, 1ère femme Députée de Vendée, ou Odette Roux, élue Maire des Sables d'Olonne à la Libération, déposèrent pour la première fois un bulletin de vote dans l'urne. Pour la première fois, elles purent exprimer librement leur opinion politique par ce geste citoyen.

Monsieur le Préfet de Vendée a souligné cet évènement, en réunissant les femmes Maires, Parlementaires et les Conseillères Départementales récemment élues, au cours d'une cérémonie où il honora particulièrement la mémoire de ces 2 grandes résistantes.

Le Sénat, où siègent désormais 88 Sénatrices, soit 25,4% de l'ensemble des élus, participe de cette évolution.
Nous contribuons avec notre sensibilité, à l'élaboration des textes qui régiront notre Société dans les années à venir et impacteront la vie quotidienne de nos concitoyens. Soit dans le cadre des projets de lois par nos amendements, soit dans les propositions de lois émanant des parlementaires. De même nous intervenons dans les actions de contrôle du gouvernement par notre questionnement.

Mais il n'y a pas de domaine réservé, et nous agissons en parfaite collaboration avec nos collègues Sénateurs, comme d'ailleurs dans nos collectivités territoriales.
Pour ma part ce fut le cas dans les textes :
-Proposition de loi tendant à favoriser le recrutement et la formation des sapeurs-pompiers volontaires ; -Proposition de résolution sur la mise en oeuvre des plans de prévention des risques technologiques et naturels et à la réparation des dommages et des lois subséquentes ;

-Projet de loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (NOTRe) ;
-Projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte ;
-Proposition de loi visant à la lutte contre la traite des êtres humains à des fins d'exploitation sexuelle ; -Projet de loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques dit «Macron».

La Vendée n'est pas en reste pour l'émergence des femmes. Après mon élection de 1ère femme Sénatrice en Vendée, dernièrement Anne-Marie Coulon a été élue brillamment Présidente de l'Association des Maires et Présidents de Communautés de Vendée. Notre département compte désormais, 3 Parlementaires, 9 Conseillères Régionales, 17 Conseillères Départementales, 30 Maires et plus de 2000 élues municipales (Adjointes et Conseillères).

« La femme n'est plus l'avenir de l'homme, elle est le présent »

Dans le cadre de cet anniversaire, la Haute-Assemblée organise un colloque au Sénat le 19 mai prochain, sous l'égide de la Délégation aux Femmes présidée par la Sénatrice UDI Chantal Jouanno.
A cette occasion, j'ai été sollicitée pour partager mon expérience, à une table ronde sur le thème : «L'organisation personnelle des femmes politiques : mais comment font-elles ?», à laquelle participeront des journalistes et des élues.

Cette question est très importante pour toutes les femmes qui assument des responsabilités dans des fonctions électives et dans tous les autres postes à responsabilité.
Les expériences des unes et des autres seront riches d'enseignements, et je ne manquerai pas de vous en faire retour. 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X