Lundi 11 avril

Entretien avec le Préfet de la Vendée Gérard Gavory.

Rencontre avec les élus : Le Girouard, Les Achards.             

Mardi 12 avril

Participation au bureau Trivalis (La Roche-sur-Yon).

Visite de l’entreprise Piveteau Bois (compte-rendu ici).

Jeudi 14 avril

Rencontre avec les élus : Treize-Septiers, Saint-Malô-du-Bois, Mortagne-sur-Sèvre, Saint-Laurent-sur-Sèvre.

Vendredi 15 avril

Visite de l’entreprise Alubat.

Inauguration du nouveau terrain et de l’espace de convivialité (Saint-Hilaire-de-Loulay).

Samedi 16 avril

Ouverture du marais communal de Velluire-sur-Vendée.

Au contact des élus

Les Achards projette l’agrandissement du centre technique municipal où seront adjoints salles de travail et vestiaires. La commune a obtenu 126 000 € de DETR (pour un investissement de 500 000 €) et s’interroge sur la possibilité de reporter d’un an la subvention car les élus redoutent l’ouverture des plis d’appel d’offres du fait de l’augmentation des coûts.

Une liaison douce vers Poupet est envisagée à Saint-Malô-du-Bois. Malheureusement, le projet est reporté car, comme c’est le cas dans de nombreuses communes que j’ai pu visiter, la Région est revenue a posteriori sur une aide potentielle. J’ai interpellé la présidente du Conseil Régional Christelle Morançais sur ce sujet délicat qui pénalise les projets des municipalités.

Le Zéro Artificialisation Nette (ZAN) est souvent évoqué comme un nouvel écueil pour les communes. À Mortagne-sur-Sèvre, monsieur le maire Alain Brochoire doit principalement envisager la revalorisation de friches industrielles comme alternative mais celle-ci représente un coût pour la commune qu’il est souvent difficile de compenser dans la vente du lot à bâtir.

Si la préservation du patrimoine religieux constitue une charge financière dans les communes, c’est particulièrement le cas à Saint-Laurent-sur-Sèvre. La situation est d’autant plus problématique que certains édifices qui nécessitent d’importants travaux appartiennent à des communautés qui n’affectent pas les moyens à la rénovation du bâti, au risque de le mettre en péril.

Visite d’Alubat

Plus qu’une nouvelle visite du chantier naval, ma présence chez Alubat, à l’invitation du président du PNR Marais Poitevin Pascal Duforestel, était motivée par la présentation du premier bateau construit pour le PNR. Conçu par le constructeur de bateaux habitables électriques Naviwatt et construit par Alubat, le bateau de type péniche, d’une capacité d’accueil de 6 personnes, constitue une nouvelle offre de tourisme fluvestre. Un réseau de plusieurs pontons de « ravitaillement » (eau et électricité) constituera les étapes (Maillé, Damvix, Bouillé-Courdault) d’une navigation sur la Sèvre Niortaise en autonomie sur plusieurs jours (week-end 2 jours à 1 semaine). Le premier exemplaire sera livré en juillet 2022.

Inauguration du nouveau terrain à Saint-Hilaire-de-Loulay

En lever de rideau d’un match opposant Nantes à Marseille dans le cadre du Mondial Football Montaigu a eu lieu l’inauguration du nouveau terrain de football et du lieu de convivialité à Saint-Hilaire-de-Loulay.

Depuis 2019, le tournoi international accueille des équipes féminines. Cela fait écho au rapport, rédigé cette même année au nom de la délégation aux droits des femmes du Sénat que je préside, sur la place des femmes dans le football.

Cette thématique, qui s'inscrivait dans le cadre général de l'égalité entre femmes et hommes, illustre notre souci constant de promouvoir une meilleure visibilité des femmes, quel que soit le domaine où elles exercent leurs talents. Pour ce rapport, nous avions fait un déplacement à Nieul-le-Dolent dont le club figure parmi les précurseurs de la discipline puisque l’équipe féminine a été créée en 1969. 

L’égalité hommes-femmes passe par le sport et par l’accès de toutes et tous à la pratique sportive, sans discriminations, sans préjugés et sans stéréotypes d’aucune sorte. Malheureusement, encore aujourd’hui, comme dans les autres domaines de la société, l’égalité n’est pas la réalité et le sport n’échappe pas à la règle. Il serait faux de ne pas admettre que nous progressons. À l’instar du rugby, le football féminin est de plus en plus médiatisé et donc suivi, nos françaises brillent dans le 6 Nations de rugby comme en Champion’s League avec Paris et Lyon. Nous progressons mais, pour reprendre le titre d’un précédent rapport de notre délégation : l’égalité des femmes et des hommes dans le sport. Comme dans le marathon, ce sont les derniers mètres les plus difficiles.

Ouverture du marais communal de Velluire-sur-Vendée.

L’ouverture du communal est toujours un plaisir renouvelé, un rendez-vous où se mêlent tradition et convivialité au son des meuglements et des hennissements. À l’instar des alpages, le communal préserve un milieu naturel, l’enrichit, le valorise. Il est important que cette tradition perdure pour que le marais du Poiré demeure zone naturelle d’intérêt écologique. Cependant, au-delà de ces considérations environnementales, je vois aussi dans cette transhumance l’attention que les éleveurs portent au bien-être animal. En effet, en menant leurs bêtes dans le communal, les éleveurs leur offrent des vacances « all inclusive ». Nourriture et boissons à volonté, de surcroît ! 

Lors de ma rencontre avec monsieur le maire de Lairoux Cédric Guinaudeau, nous avons évoqué son communal et les soucis pas si lointains relatifs au paiement des MAEC, les mesures agro-environnementales et climatiques. Il semble que la situation se soit améliorée et c’est heureux car, par définition, ces aides doivent permettre d’accompagner les éleveurs qui s’engagent dans le développement ou le maintien de pratiques combinant performance économique et performance environnementale. Les MAEC sont une des mesures de la politique agricole commune, elles sont donc financées par l’Union Européenne qui, en ce sens, contribue au maintien du communal.

Le marais communal de Velluire-sur-Vendée s’étend sur une prairie de 241 hectares. Il fait partie des plus grands marais communaux en pâturage collectif du Marais Poitevin où des vaches et des chevaux y pâturent librement d’avril à décembre. 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X