AU SENAT

Dix ans après la loi Copé-Zimmermann, qui a introduit des quotas de femmes dans les conseils d’administration et de surveillance, la proposition de loi visant à accélérer l’égalité économique et professionnelle franchit une étape supplémentaire en étendant l’objectif de représentation équilibrée entre les femmes et hommes aux cadres dirigeants des entreprises
Jeudi 18 novembre 2021, le Sénat a examiné les conclusions de la commission mixte paritaire (CMP) et a définitivement adopté le projet de loi pour la confiance dans l'institution judiciaire et le projet de loi organique pour la confiance dans l'institution judiciaire.
la proposition de loi, portée par mon collègue Bruno Retailleau, a pour ambition de poser le principe d'un droit de visite pour les patients des établissements de santé ou les résidents des EHPAD ou des foyers pour handicapés.
En tant que cosignataire de cette initiative, portée par le président de mon groupe Union Centriste Hervé Marseille, je considère que, comme nombre de mes collègues, la loi sur l'interdiction du cumul des mandats a eu des effets dommageables, en ce sens qu’elle alimente le sentiment de députés et sénateurs "déconnectés du réel".
Cette proposition de loi issue de l’Assemblée nationale vise à améliorer les conditions d’exercice d’un métier et créer une fonction de directeur d’école afin de leur donner un cadre juridique leur permettant d’exercer les missions qui leur sont confiées.
Dans le prolongement de l'intervention du président de la République le 12 juillet, nous avons été amenés à voter le projet de loi relatif à la gestion de la crise sanitaire.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X